Brigitte Zypries, Ministre fédérale de l'Économie et de l'Énergie

Brigitte Zypries, Ministre fédérale de l'Économie et de l'Énergie

© BMWi/Susanne Eriksson

En amont de la journée de l'Europe, la ministre fédérale de l'Économie et de l'Énergie Brigitte Zypries a invité le 8 mai 2017 des jeunes à discuter du thème « L'Europe, c'est l'avenir - attentes des jeunes générations envers l'Union européenne » au ministère fédéral de l'Économie et de l'Énergie. Elle souhaiterait s'entretenir directement avec des étudiants et étudiantes ainsi qu'avec de jeunes professionnels sur les attentes qu'ils ont concernant leur avenir et l'avenir de l'Union européenne.

Mme Zypries a déclaré: « Nous devons offrir des opportunités et perspectives aux jeunes générations. Cela est possible en construisant ensemble l'avenir de l'Europe. Il est question de valeurs, mais aussi de croissance, de prospérité et d'une participation plus forte. Nous avons besoin plus que jamais de résultats économiques concrets dans les domaines de la numérisation, des investissements, de la croissance et de l'emploi. L'Europe doit évoluer en permanence et avoir en même temps une vision commune à laquelle elle travaille. »

Les jeunes européennes et européens voient plutôt l'UE comme une alliance économique et non plus prioritairement comme une communauté de valeurs. Malgré les avancées européennes qui ont fait de notre continent un espace de paix, de liberté, de prospérité et de diversité culturelle, l'avenir de l'Union européenne est sans cesse remis en question. Les tendances nationalistes dans certains États-membres ainsi que le Brexit montrent à quel point les citoyennes et citoyens de l'UE perçoivent cette communauté de valeurs différemment. Cela montre clairement que l'organisation future de l'Union européenne doit de nouveau s'orienter davantage en fonction des populations et surtout des jeunes générations.