« Gabriel et Sapin consolident le partenariat numérique franco-allemand » ; Source : BMWi/Maurice Weiss

« Gabriel et Sapin consolident le partenariat numérique franco-allemand »

© BMWi/Maurice Weiss

Le ministre fédéral de l'Économie et de l'Énergie, M. Sigmar Gabriel, et son homologue français, M. Michel Sapin, ministre de l'Économie, de l'Industrie et du Numérique, organisent aujourd'hui la conférence numérique franco-allemande, intitulée « Accélérer ensemble la transformation numérique de nos économies ». Aux côtés de la chancelière fédérale, Mme Angela Merkel, et du président français, Mr. François Hollande, plus de 300 hauts représentants de start-ups, entreprises internationales et institutions publiques participent à la conférence. Le ministre fédéral, M. Sigmar Gabriel, a déclaré: « La conférence d'aujourd'hui consolide la fondement numérique de notre partenariat franco-allemand étroit et éprouvé et fait avancer la transformation numérique de nos économies.

Ce faisant, quatre champs thématiques sont particulièrement importants: premièrement, la transformation numérique de l'industrie qui veille à ce que notre site de production reste compétitif. Deuxièmement, le soutien aux start-ups innovantes, moteurs de la croissance et de l'emploi dans les deux pays. Troisièmement, une meilleure coopération en matière de sécurité, en particulier pour les services Cloud, qui ont justement une importance cruciale pour les petites et moyennes entreprises. Quatrièmement, L'Allemagne et la France devraient également unir leurs forces dans la coopération européenne et internationale et s'engager ensemble pour un flux d'informations et de données libre et sûr ainsi que pour un renforcement du système de normes européen. »

Les deux ministres ont adopté une déclaration visant « l'accélération commune de la transformation numérique de nos économies » avec comme priorité la coopération dans la numérisation de l'économie. La déclaration comprend des projets concrets, afin de faire avancer la transformation numérique et les innovations numériques, par exemple dans le domaine de l'industrie 4.0 et du soutien aux start-ups.

Les initiatives du label Cloud Zeker Online (Pays-Bas), le label Cloud (France) et l'initiative allemande Trusted Cloud, parrainée par le ministère fédéral de l'Économie et de l'Énergie (BMWi), profitent également de la conférence d'aujourd'hui, afin d'approfondir leur coopération. Soutenues par la Commission européenne, elles vont signer une déclaration de coopération ayant pour objectifs l'harmonisation et la normalisation des initiatives européennes du label Cloud pour les petites et moyennes entreprises.

Au cours de la conférence, le conseil consultatif « Junge Digitale Wirtschaft » (« Jeunes entreprises du numérique ») du ministère fédéral de l'Économie et de l'Énergie et le Conseil national du Numérique français remettront aux ministres de l'Économie allemand et français, Gabriel et Sapin, un plan d'action pour « l'innovation numérique et la transformation numérique en Europe ».

En amont de la conférence, cinq ateliers thématiques et une manifestation de lancement pour les start-ups et investisseurs ont lieu, consacrés à la numérisation de la production/Industrie 4.0, à la croissance pour les start-ups en Europe, à l'économie des données, à la mise en réseau intelligente ainsi qu'au cluster innovation numérique. Les banques de développement KfW (Institut de crédit pour la reconstruction) et BPI (Banque publique d'investissement) organisent un de ces ateliers dans le cadre d'un pitching. Ces ateliers doivent contribuer à élargir la coopération franco-allemande dans le domaine de l'économie numérique.

En amont de la conférence, une déclaration d'intention visant une coopération plus étroite a déjà été signée hier entre les autorités de cybersécurité des deux pays.

La conférence numérique franco-allemande est déjà organisée pour la deuxième fois à l'initiative de la chancelière fédérale Angela Merkel et du président de la république François Hollande, qui avaient annoncé sa tenue lors du conseil franco-allemand en mars 2015.