M. Birol, directeur exécutif de l'AIE, présente à Berlin les perspectives énergétiques mondiales de 2016; Source: BMWi/Andreas Mertens

M. Birol, directeur exécutif de l'AIE, présente à Berlin les perspectives énergétiques mondiales de 2016

© BMWi/Andreas Mertens

Le directeur exécutif de l'Agence internationale de l'énergie, M. Fatih Birol, a présenté ce jour à Berlin les perspectives énergétiques mondiales pour 2016 (World Energy Outlook 2016) de l'IEA, lors d'une conférence organisée par le ministère fédéral de l'Économie et de l'Énergie en collaboration avec la Fédération de l'industrie allemande et le Conseil mondial de l'énergie-Allemagne.

Le secrétaire d'État, Rainer Baake, a déclaré à ce propos : « Les perspectives énergétiques mondiales de l'AIE montrent clairement qu'une transition énergétique mondiale est nécessaire afin de mettre en œuvre les engagements pris dans l'Accord de Paris sur le climat. La décarbonisation n'est pas synonyme de désindustrialisation mais de modernisation. En Allemagne, nous travaillons avec succès sur ce projet, depuis déjà plusieurs années. Un kilowattheure sur trois d'électricité provient désormais des énergies renouvelables dans notre pays. Avec le programme de protection climatique adopté il y a peu, nous avons maintenant fixé des objectifs d'émission ambitieux pour tous les secteurs et ainsi instauré de la sécurité en matière de planification pour les secteurs concernés. Je partage l'évaluation de l'AIE, selon laquelle davantage d'efforts doivent être fournis à l'échelle mondiale pour utiliser l'énergie plus efficacement et développer de manière systématique la production issue des énergies renouvelables. »

L'AIE souligne dans son rapport la nécessité d'une transition énergétique mondiale. Selon elle, les réductions d'émissions auxquelles la communauté internationale s'est engagée à ce jour peuvent, certes, freiner l'augmentation des émissions mondiales. Toutefois, il est nécessaire de prendre d'autres engagements plus importants pour atteindre l'objectif fixé dans l'accord de Paris de limiter à 2° maximum le réchauffement de la terre. Les engagements actuels ont aussi rendu nécessaire une transformation fondamentale du secteur énergétique.

L'AIE est d'avis que les piliers de la transition énergétique mondiale sont l'efficacité énergétique et les énergies renouvelables. Elle souligne qu'en 2015, la capacité de production d'électricité issue des énergies renouvelables s'est accrue plus vite dans le monde que toutes les autres formes de production d'électricité prises ensemble. L'AIE prévoit en outre que les coûts des énergies renouvelables continueront de diminuer fortement au cours de ces prochaines années. Selon elle, l'électromobilité renferme de grands potentiels pour l'avenir.

Les perspectives énergétiques mondiales de l'AIE sont publiées annuellement et sont considérées comme la publication la plus importante sur l'évolution future de l'approvisionnement énergétique mondial. Les scénarios élaborés dans ces perspectives sont utilisés partout dans le monde comme standard de prévisions énergétiques.

Un résumé du rapport peut être consulté ici (en anglais).