BMWi/Michael Reitz

© BMWi/Michael Reitz

Le ministre fédéral de l'Économie et de l'Énergie, Sigmar Gabriel, et la ministre fédérale de la Recherche, Johanna Wanka, ont présenté aujourd'hui en présence des membres du comité de direction les grandes réussites et les jalons posés, un an après le lancement de la plateforme Industrie 4.0, lors d'une rencontre intitulée « Industrie 4.0 - Transformation numérique made in Germany » à la foire de Hanovre. Les nouvelles initiatives créées par les entreprises et les associations associées à la plateforme : « Labs Network Industrie 4.0 » et « Standardization Counsil Industrie 4.0 » vont aider à accélérer la normalisation et mettre en œuvre des projets.

Sigmar Gabriel, ministre fédéral de l'Économie et de l'Énergie, a déclaré à ce sujet : «La plateforme Industrie 4.0 est devenue, depuis sa création il y a un an, l'un des plus grands réseaux mondiaux dans le secteur de la numérisation de l'industrie. Elle est un partenaire de coopération très sollicité dans ce secteur. C'est une grande réussite et nous devons poursuivre sur cette voie. Aucun autre pays au monde ne peut profiter plus de la numérisation de l'industrie que l'Allemagne. Pour saisir ces opportunités, nous avons besoin de la plateforme Industrie 4.0 et d'une coopération structurée et continue entre les entreprises, les syndicats, les milieux scientifiques, les associations et les gouvernements. La plateforme a réussi, en très peu de temps, a développer des exemples d'application et des guides pratiques pour les entreprises et en particulier pour les PME. Avec les centres de compétence financés par le Ministère fédéral de l'Économie et de l'Énergie, les PME ont une offre excellente en matière d'informations et d'assistance à leur disposition. »

Johanna Wanka, ministre fédéral de la Recherche, a déclaré à ce propos : « Le projet Industrie 4.0 ne peut réussir que si les entreprises peuvent saisir les opportunités offertes par la numérisation. Nous savons que les PME développent de bonnes idées et de bons prototypes. Cependant, elles ne savent pas encore si ils fonctionneront dans le contexte de l'industrie 4.0. C'est pourquoi nous lançons un programme qui permet aux PME de tester leurs idées novatrices.» En plus du programme de mise à l'essai de solutions Industrie 4.0, la ministre Wanka a annoncé lors de la foire de Hanovre la création d'un bureau de contact et de coordination à l'université de Stuttgart. Ce bureau doit faciliter au niveau national l'accès des entreprises aux centres de tests et soutenir de façon ciblée les entreprises. « Nous souhaitons proposer aux PME une offre complète de services », a déclaré Wanka. Les entreprises peuvent recevoir jusqu'à 100.000 euros pour des projets présentés d'une durée de trois à douze mois.

Informations complémentaires sur la plateforme Industrie 4.0

La plateforme Industrie 4.0 a été créée lors de la foire de Hanovre en 2015. Elle est le réseau central en Allemagne qui fait avancer la transformation numérique de l'industrie 4.0. Elle réunit les milieux politiques, économiques et scientifiques, les associations et les syndicats. Son objectif est de développer et coordonner des services d'information et de mise en réseau qui font part aux entreprises des solutions Industrie 4.0. La plateforme est l'un des plus grands réseaux internationaux et nationaux. Elle soutient les entreprises allemandes, notamment les PME, à mettre en œuvre l'industrie 4.0. Plus de 250 acteurs issus de 159 organisations s'engagent sur la plateforme Industrie 4.0. La plateforme se concentre sur quatre champs d'activités :

1. La plateforme Industrie 4.0 développe des recommandations d'actions concrètes pour les entreprises et la politique

« Pour que les systèmes puissent communiquer entre eux sans faire d'erreur, nous avons besoin de standards et de normes reconnus dans le monde entier. Notre modèle d'architecture de référence RAMI 4.0 nous a permis, à partir de la plateforme Industrie 4.0 de faire un pas important en avant », a déclaré le Prof. Dr Siegfried Russwurm, directeur de la technologie et membre du directoire de Siemens AG ainsi que membre de la direction de la plateforme Industrie 4.0, lors de la rencontre à la foire de Hanovre. « RAMI fixe un cadre, qui traite pour la première fois l'intégration horizontale et verticale des technologies de l'information ainsi que le cycle de vie du produit et de la production dans leur ensemble et les intègre dans une nouvelle norme DIN. Il s'agit d'une contribution importante à la normalisation internationale - 'made in Germany'. » RAMI 4.0 regroupe dans un modèle les éléments technologiques essentiels de l'industrie 4.0 et offre aux entreprises issues de différentes branches des règles uniformes.

Un autre thème important lors de la foire de Hanovre était la formation et la qualification. Lors d'un entretien entre les partenaires sociaux, les représentants des entreprises ainsi que les conseils d'entreprise ont discuté des mesures nécessaires à prendre.

« Le travail réalisé par le biais de la plateforme Industrie 4.0 a également permis d'élargir le débat sur la numérisation, qui est longtemps resté purement technique, à des questions portant sur le monde du travail et l'emploi. Notre objectif consiste à exploiter les potentiels offerts par la numérisation et à garantir que l'homme est au cœur de ce développement. Cela signifie aussi d'adapter les politiques d'éducation et de formation aux nouveaux défis du futur. Ce n'est qu'en promouvant l'éducation 4.0 que l'industrie 4.0 peut devenir une opportunité pour les entreprises et les salariés. Elle est la clé d'une politique de l'emploi future réussie. Ce qui est crucial, c'est que toutes les parties prenantes puissent participer à ce processus de transformation », a déclaré Jörg Hofmann, premier président du syndicat IG Metall et membre de la direction de la plateforme Industrie 4.0.

2. La plateforme Industrie 4.0 créé de nouvelles initiatives

La plateforme Industrie 4.0 est un réseau dynamique qui fait émerger de nouvelles idées et aide ses membres à lancer de nouvelles initiatives en dehors de la plateforme. Reinhard Clemens, membre du comité directeur de Deutsche Telekom AG et membre de la direction de la plateforme Industrie 4.0 a souligné que la plateforme se concentre particulièrement sur la réalisation d'idées: « Elle joue un rôle majeur dans la réalisation de nouvelles initiatives. Des entreprises et associations membres de la plateforme Industrie 4.0 ont par exemple créé l'association Labs Network Industrie 4.0. L'objectif de cette nouvelle initiative est d'aider les entreprises allemandes à mettre en œuvre des solutions industrie 4.0. » Les PME, qui souhaitent par exemple tester de nouvelles technologies, peuvent s'adresser à l'association. De plus, le « Standardization Council Industrie 4.0 » a été initié lors de la foire de Hanovre par des membres de la plateforme Industrie 4.0. Il va largement contribuer à accélérer les processus de normalisation et à inclure les PME dans ce processus.

3. L'Allemagne et la plateforme Industrie 4.0 sont des partenaires internationaux sollicités

La coopération internationale est importante pour l'industrie 4.0, en particulier dans le domaine de la normalisation. La coopération qui existe avec le Industrial Internet Consortium (IIC) et des pays comme la Chine, le Japon et la France va contribuer à trouver de bonne solutions.

4. La Plateforme Industrie 4.0 soutient les entreprises

La plateforme Industrie 4.0 offre des instruments concrets et organise des évènements pour les entreprises. Elle a son propre stand à la foire de Hanovre (Halle 8, C25).

La plateforme a élargi son offre. Elle comprend:

  • La carte en ligne Industrie 4.0, qui montre près de 250 exemples d'applications et les lieux ou ils sont utilisés en Allemagne.
  • La nouvelle bibliothèque en ligne Industrie 4.0 avec des guides pratiques, des publications et des études, qui donne aux intéressés des informations sur l'industrie 4.0.
  • La plateforme organise aussi des évènements de mise en réseau, durant lesquels les entreprises, en particulier les PME, reçoivent des informations sur la transformation numérique et sont sensibilisées aux éventuels problèmes impliqués. La plateforme coopère avec des associations, des chambres et d'autres initiatives et institutions, par exemple dans le cadre de la série de manifestations organisées par l'IHK dans toute l'Allemagne et intitulée « Industrie 4.0 @Mittelstand ».