Les capacités disponibles sur le marché de l'électricité suffisent pour les années à venir. C'est ce que confirment le dernier Rapport du Forum pentalatéral et une expertise des entreprises de conseil Consentec et r2b réalisée sur mandat du ministère fédéral de l'Économie et de l'Énergie (BMWi). Ces rapports considèrent l'Allemagne, la France, l'Autriche, la Suisse et les États du Benelux pour la période allant jusqu'en 2021 ainsi que l'Allemagne et ses voisins « électriques » jusqu'en 2025.

En outre, le marché de l'électricité 2.0 fournit les capacités électriques nécessaires à l'aide des mécanismes de marché fondamentaux décrits. Pour que ce refinancement fonctionne par le biais des mécanismes de marché, la fixation des prix reste libre sur le marché. Car la fluctuation des prix envoie des informations capitales aux principaux acteurs de la Bourse de l'électricité (fournisseurs et négociants en électricité, grande industrie). Le prix indique ainsi le volume d'électricité disponible à un moment donné. De plus, les fournisseurs et négociants en électricité sont fortement incités, en tant que « responsables de périmètres d'équilibre », à compenser leurs périmètres d'équilibre – donc à maintenir équilibré le solde entre la consommation et l'injection de courant – et à remplir leurs obligations de livraison.

Une « réserve de capacité » est une assurance de plus pour l'approvisionnement en courant. Avec elle, nous donnons une garantie supplémentaire au marché de l'électricité 2.0. Contrairement au « marché de capacité », cette réserve de capacité n'englobe que les centrales qui ne participent pas au marché de l'électricité et ne pèsent donc pas sur la concurrence ni la fixation des prix.