Depuis fin 2017, le montant du soutien alloué aux installations de cogénération de taille moyenne avec une puissance entre 1 et 50 MW et aux systèmes de cogénération innovants est défini par le biais d'appels d'offres. La loi sur la cogénération en définit depuis début 2017 les lignes directrices, les détails des appels d'offres sont fixés dans le règlement relatif aux appels d'offres en matière de cogénération. Aux dates de soumission d'offres du 1er juin et du 1er décembre, 100 MW de puissance de cogénération installée ont fait respectivement l'objet d'appels d'offres. Le premier cycle d'appels d'offres s'est terminé le 1er décembre 2017.

Les appels d'offres pour les systèmes de cogénération innovants sont introduits en tant que nouvelle catégorie de soutien. Ces systèmes permettent de réaliser des économies de gaz à effet de serre considérables grâce à la combinaison d'installations de cogénération flexibles et de chaleur renouvelable, issue par exemple d'installations héliothermiques ou de pompes à chaleur. Les systèmes de cogénération innovants proposent donc des possibilités de viabilité à long terme de la cogénération.