Navigation

Hyperliens internes pour la navigation

Sujet - Énergies renouvelables

Énergies vertes pour l’avenir

Introduction

Les énergies renouvelables sont la première source d’électricité en Allemagne et leur développement un pilier central de la transition énergétique. Notre approvisionnement en électricité doit devenir plus respectueux du climat tout en nous rendant moins dépendants des combustibles et carburants fossiles.

Installations solaires / Énergies renouvelables ; Source : iStock.com/nullplus

© iStock.com/nullplus

Le système allemand d’approvisionnement en électricité « verdit » d’année en année. La part des énergies renouvelables augmente sans discontinuer. En 2016, les sources d'énergie renouvelables représentaient déjà quelque 30 p. cent de la production brute d’électricité (quantité totale produite en Allemagne) (voir infographie).

Production brute d'électricité en Allemagne en 2016 ; Source : Association Bilans énergétiques (AG Energiebilanzen), date : mars 2017 agrandir l‘image

Production brute d'électricité en Allemagne en 2016 ; Source : Association Bilans énergétiques (AG Energiebilanzen), date : mars 2017

© Association Bilans énergétiques (AG Energiebilanzen)

Les renouvelables sont la première source d’énergie électrique en Allemagne

La place croissante prise par les renouvelables dans le domaine de l’électricité est due essentiellement à la loi sur les énergies renouvelables (EEG, Erneuerbare-Energien-Gesetz). Depuis son entrée en vigueur, la part des renouvelables dans la consommation brute d’électricité (volume total d’électricité consommé en Allemagne) est passée de six p. cent environ en 2000 à 32,3 p. cent en 2016, selon des indications encore provisoires. L’objectif, à l’horizon 2025, est d’arriver à une proportion de 40 à 45 p. cent de la consommation allemande.

Les sources d’énergie de la transition énergétique

Le vent et le soleil sont les principales sources d’énergie renouvelables. La biomasse et l’hydraulique fournissent elles aussi une précieuse contribution pour assurer un approvisionnement durable en énergie.

  • Énergie solaire les installations photovoltaïques opèrent au moyen de cellules solaires la conversion directe du rayonnement du soleil en électricité. Les nouvelles installations solaires font partie aujourd'hui des technologies d'énergies renouvelables les moins coûteuses. À la fin de 2016, plus de 1,5 million de systèmes photovoltaïques cumulant une puissance d’environ 41 gigawatts arrivaient au second rang des équipements de production électrique en Allemagne. Au premier rang figuraient plus de 28 000 installations éoliennes d'une capacité d'environ 50 gigawatts.
  • L’énergie éolienne joue un rôle majeur dans le développement des renouvelables. Elle représente actuellement une part d’environ 12 p. cent de la production allemande d’électricité. S’ajoutant au développement de l’éolien terrestre sur des sites adaptés et au remplacement des installations anciennes de petite taille par des équipements modernes et plus puissants, l'éolien en mer prend une place de plus en plus importante. Celui-ci totalisait à la fin de 2016, en Allemagne, une puissance installée d’environ 4108 mégawatts (MW), appelée à atteindre à l’horizon 2030, selon les plans du gouvernement allemand, une capacité de 15 000 MW.
  • La biomasse est utilisée à l’état solide, liquide et gazeux pour produire de l’électricité et de la chaleur et pour fabriquer des biocarburants. Près de 60 p. cent de l’ensemble de l’énergie finale issue des sources renouvelables a été fournie en 2015 par des biomasses de différents usages.

Depuis le 3 juillet 2017, la nouvelle plateforme d'information SMARD (en allemand) décrit pratiquement en temps réel les nouveaux changements qui ont lieu sur le marché de l'électricité, concernant également les énergies renouvelables. SMARD traite les données de façon transparente, compréhensible et structurée. Elle permet aux différents groupes d'utilisateurs de suivre à tout moment l'évolution de la transition énergétique. De plus, les experts ont de vastes possibilités d'analyse à leur disposition.

Résultats des appels d'offres conformément à la loi sur les énergies renouvelables

Les premiers résultats des appels d'offres pour le développement de l'énergie éolienne et du photovoltaïque d'après la loi sur les énergies renouvelables 2014 et la loi sur les énergies renouvelables 2017 valident les réformes comme étant des étapes importantes sur la voie d'une transition énergétique réussie.

Infographies sur les résultats des appels d'offres

Les appels d'offres concurrentiels entraînent des baisses de coûts
Valeurs d'adjudication moyennes des résultats des appels d'offres pour les installations éoliennes terrestres

Valeurs d'adjudication moyennes des résultats des appels d'offres pour les installations éoliennes terrestres agrandir l‘image

© BMWi

Infograhie en (PDF, 1MB)


Les appels d'offres concurrentiels entraînent des baisses de coûts : installations photovoltaïques au sol

Les appels d'offres pour les installations photovoltaïques au sol entraînent un niveau de financement moyen plus bas. ; © BMWi agrandir l‘image

© BMWi

Les appels d'offres pour les installations photovoltaïques au sol entraînent un niveau de financement moyen plus bas.

Infographie en (PDF, 132KB)


Niveau de la valeur d'adjudication moyenne lors des appels d'offres selon la source énergétique (Valeur médiane moyenne, pondérée)

Niveau de la valeur d'adjudication moyenne lors des appels d'offres selon la source énergétique ; © BMWi agrandir l‘image

© BMWi

Infographie en (PDF, 129KB)


Excellent résultat pour le photovoltaïque : taux de réalisation de 95 pour cent en moyenne au cours des deux premiers cycles d'appels d'offres

Excellent résultat pour le photovoltaïque : taux de réalisation de 95 pour cent en moyenne au cours des deux premiers cycles d'appels d'offres agrandir l‘image

© BMWi

Presque tous les projets PV (95 pour cent en moyenne) qui ont remporté une aide d'État lors des deux premiers cycles d'appel d'offres en 2015 ont été réalisés et sont opérationnels.
Infograhie en (PDF, 1MB)


La majorité des adjudications en faveur des sociétés énergétiques de citoyens
Part des adjudications aux sociétés énergétiques de citoyens lors des appels d'offres d'éolien terrestre

Part des adjudications aux sociétés énergétiques de citoyens lors des appels d'offres d'éolien terrestre agrandir l‘image

© BMWi

Les sociétés énergétiques de citoyens bénéficient de conditions assouplies pour participer aux appels d'offres. Lors des deux premiers cycles d'appels d'offres, la majorité des adjudications a été remportée par les sociétés énergétiques de citoyens. Sur les 67 (70) projets qui ont remporté le deuxième (premier) appel d'offres, 60 (65) d'entre eux étaient des projets réalisés par des sociétés énergétiques de citoyens et 7 (5) par d'autres acteurs.
Infographie en (PDF, 2Mo)

Les énergies renouvelables en quatre chiffres

29,0
Symbolicon für Grüner Strom

p. cent
d’énergies renouvelables dans la production brute d’électricité en Allemagne en 2016

31,7
Symbolicon für Sonne

p. cent
d’énergies renouvelables dans la consommation brute d’électricité en Allemagne en 2016

11,9
Symbolicon für Windräder

p. cent
d’éolien dans la production d’électricité issue des énergies renouvelables en 2016

6,58
Symbolicon für Geld

centimes/kWh : Valeur moyenne d’attribution du marché
dans la première série d'appels d'offres pour photovoltaïque au sol selon la loi EnR 2017 (à comparer avec la valeur moyenne de la première série pilote : 9,17 centimes/kWh)

Loi EnR 2014

Sur la bonne voie

La loi sur les énergies renouvelables (loi sur les EnR ou EEG), entrée en vigueur en 2000, est le moteur du développement des renouvelables en Allemagne. Sa réforme en 2014 a constitué un pas important de plus vers une transition énergétique réussie.

La loi sur les EnR a jeté les bases du développement de ces énergies et en a fait un des piliers du bouquet électrique allemand.

La part des renouvelables n’était que de six p. cent en 2000. Le but de ce texte était de permettre, au moyen de prix garantis et d’un engagement de rachat de l’électricité produite, l’accès au marché des techniques nouvelles comme l’éolien ou le solaire.

La réforme de la loi, en 2014,

  • A fixé un couloir de développement obligatoire ;
  • A abouti à une forte diminution des coûts en donnant la priorité aux technologies les plus économiques, c’est-à-dire l’éolien et le photovoltaïque ;
  • Fait obligation aux installations de grandes dimensions nouvellement déployées de commercialiser elles-mêmes leur production (meilleure intégration au marché de l’électricité)
  • A donné un coup d’arrêt à la hausse rapide des prix de l’électricité.

Le prix de l’électricité est un facteur essentiel pour la compétitivité des entreprises grosses consommatrices d’énergie qui doivent affronter la concurrence internationale. Il existe à leur intention la Clause particulière de compensation (Besondere Ausgleichsregelung), qui prévoit une réduction, sous certaines conditions, du montant de la taxe de financement de l'électricité verte. En outre, la loi sur les EnR accorde, dans des conditions déterminées, certains privilèges à l’auto-approvisionnement et à l’autoproduction. Des informations supplémentaires sont disponibles ici concernant la Clause particulière de compensation et l’auto-approvisionnement (en allemand).

Les appels d’offres au banc d’essai

´La loi EnR 2014 a préparé le terrain à la mise en place d’appels d’offres. Six procédures pilotes ont eu lieu au total, portant sur de grands systèmes photovoltaïques au sol. La valeur moyenne d’attribution du marché a diminué de 9,17 centimes/kWh en avril 2015 à 6,90 centimes/kWh en décembre 2016.

Pour plus d’informations concernant la loi sur les EnR, cliquez ici.

Publications sur les énergies renouvelables

Loi EnR 2017

La rémunération par procédure concurrentielle des énergies renouvelables

La loi EnR 2017 donne le coup d’envoi d’une nouvelle étape de la transition énergétique. Désormais, le tarif de rachat de l’électricité issue des renouvelables ne sera plus fixé par l’État, mais déterminé par des appels d’offres ouverts aux acteurs du marché. Un changement de paradigme en matière de soutien aux renouvelables.

Le développement des énergies renouvelables est et demeure un des piliers de la transition énergétique. Leur part est appelée à passer d’actuellement 32 p. cent à 40-45 p. cent en 2025, et à 55-60 p. cent en 2035. Davantage de compétition, montée en puissance progressive, pilotée avec efficacité, réduction des coûts, diversité des acteurs et développement coordonné avec celui du réseau : tels sont les points cardinaux de ce passage à l’étape suivante de la transition énergétique.

Des procédures d’appels à la concurrence pour piloter le développement et contenir les coûts

La loi EnR 2017 est l’instrument privilégié pour arriver à un accroissement maîtrisé des capacités annuelles et à une intégration plus forte des renouvelables au marché. Depuis le 1er janvier 2017, les tarifs de rachat de l’électricité sont déterminées au moyen d’appels d’offres. Vous trouvez les points essentiels du nouveau texte de loi dans cette présentation (en allemand) (PDF, 552KB). La première procédure selon les dispositions de la loi de 2017, portant sur le photovoltaïque, a déjà eu lieu et a montré que la valeur moyenne d’attribution du marché depuis le dernier cycle d’appels d’offres a de nouveau baissé.

Un appel d’offres pour l’éolien en mer est en cours jusqu’au 3 avril 2017.

La diversité des acteurs reste préservée

La loi de 2017 sur les EnR comporte une série de mesures destinées à préserver la diversité des acteurs. C'est ainsi que les systèmes d’appels d’offres ont été simplifiés autant que possible et que les conditions applicables aux sociétés citoyennes d’énergie ont été allégées pour l’éolien terrestre. De plus, les petites installations jusqu’à 750 kW ont purement et simplement été exemptées.

Mieux coordonner le développement des renouvelables et du réseau

Si l’État fédéral et les Länder maintiennent les plans de développement du réseau, il est temps, désormais, de passer à la vitesse supérieure. En attendant, il y aura dans certaines régions, surtout dans le nord de l'Allemagne, des goulots d’étranglement qui engorgeront le réseau de transport. Il faut cependant que l’énergie produite puisse arriver au consommateur. C’est la raison pour laquelle le développement de l’éolien terrestre sera modulé à titre transitoire là où les capacités du réseau sont insuffisantes. Pour en savoir plus sur le développement du réseau, cliquez ici.

Pour plus d’informations sur la loi EnR 2017, cliquez ici.

Les renouvelables dans les autres pays de l'Union Européenne

Des appels d’offres transfrontaliers entre pays de l’UE

En 2016, des premières expériences ont été faites dans le cadre d'une coopération pilote avec le Danemark visant l'ouverture réciproque des appels d'offres pour les installations photovoltaïques au sol. Des installations situées en Allemagne et au Danemark ont pu participer aux appels d'offres réalisés par l'Agence fédérale des réseaux allemande et l'Agence de l'énergie danoise. Il s'agissait des premiers appels d'offres transfrontaliers au niveau européen.

D’autres appels d'offres internationaux sont prévus sur la base de cette expérience. Le principe d’une ouverture limitée à un pourcentage déterminé des capacités à installer est appelé à être étendu aux coopérations dans le domaine de l’éolien terrestre.

D’autres appels d'offres internationaux sont prévus sur la base de cette expérience. Le principe d’une ouverture limitée à un pourcentage déterminé des capacités à installer est appelé à être étendu aux coopérations dans le domaine de l’éolien terrestre.

Pour plus d'informations.

Les renouvelables au service de la chaleur et des transports

Choisir les renouvelables pour se chauffer

Nous consacrons plus de la moitié de notre énergie à la production de chaleur et de froid. C’est pourquoi le développement des renouvelables sur le marché de la chaleur revêt une importance primordiale pour la transition énergétique dans son ensemble.

Les énergies renouvelables prennent une place de plus en plus importante sur le marché de la chaleur : leur part dans la consommation d’énergie finale pour la chaleur et le froid a été multipliée par trois entre 2000 et 2016 en Allemagne, passant de 4,4 à 13,4 p. cent.

Sur ce marché, c’est la loi sur le thermique renouvelable (Erneuerbare-Energien-Wärmegesetz, EEWärmeG) qui fixe les règles du jeu. Elle prévoit pour les constructions neuves une part déterminée de renouvelables dans la production de chaleur, la réalisation de certaines mesures, notamment d’isolation, ou encore l’utilisation de la cogénération ou du chauffage urbain.

En complément de la loi sur le thermique renouvelable, le Gouvernement fédéral encourage l’utilisation des énergies renouvelables au moyen du Programme de promotion du marché (MAP, Marktanreizprogramm), afin d’augmenter la part de ces énergies dans la fourniture de chaleur. La mise en œuvre de techniques renouvelables sur le marché du thermique - solaire à concentration, chaudières à granulés et pompes à chaleur à haut rendement - vise principalement le parc immobilier.

Les renouvelables dans les transports

Dans le secteur du transport, ce sont surtout les biocarburants, tels que le bioéthanol, le biodiésel ou le biogaz, qui depuis quelques années participent à la lutte contre le réchauffement et à la couverture des besoins en énergie. En 2016, la part des renouvelables dans la consommation d’énergie finale du secteur des transports s’est élevée à 5,1 p. cent. Actuellement, on les trouve presque exclusivement dans les biocarburants destinés aux voitures, aux camions, aux trains, aux bateaux et aux avions. Peu à peu cependant, les renouvelables prennent une importante grandissante dans le domaine de la voiture électrique. Synonyme de déplacement à empreinte carbone réduite, l’électromobilité fait le lien entre la production d'électricité à partir de sources renouvelables comme le solaire et l’éolien, et le secteur des transports.

Des informations détaillées sont disponibles sur les sites « Erneuerbare Energien » (Energies renouvelables) et « Deutschland macht's effizient » (L’Allemagne choisit l’efficacité).

Initiative d’exportation d’énergie

À la conquête de nouveaux marchés

L’initiative d’exportation d’énergie encourage l’accès des petites et moyennes entreprises allemandes du secteur de l’énergie aux marchés étranger

Elle vise les entreprises qui offrent des solutions énergétiques dans les domaines des énergies renouvelables, de l’efficacité énergétique, des réseaux intelligents ou des accumulateurs. D'autres technologies comme le stockage par conversion d'électricité en gaz ou les piles à combustibles sont de plus en plus utilisées. Mettez l’offre de l’initiative d’exportation à profit pour vous et vos activités d’exportation ! Vous trouverez ici de précieuses informations sur l’ensemble de l’offre de l’initiative ainsi qu’un calendrier des manifestations (en allemand, en anglais).

Pour plus d'informations

  • 16.10.2017 - Communiqués de presse - Réforme de la loi sur les énergies renouvelables (EEG)

    Communiqués de presse: Brigitte Zypries, ministre fédérale de l'Économie et de l'Énergie : « Nos réformes veillent à la stabilité des prix de l'électricité. »

    Ouvre vue détaillée
  • 08.07.2016 - Communiqués de presse - Transition énergétique

    Communiqués de presse: Sigmar Gabriel : La prochaine phase de la transition énergétique peut commencer

    Ouvre vue détaillée
  • 24.06.2016 - Communiqués de presse - Le marché de l'électricité du futur

    Communiqués de presse: Sigmar Gabriel : Le Bundestag adopte une vaste réforme du marché de l'électricité et l'adapte à la transition énergétique

    Ouvre vue détaillée
  • 10.03.2016 - Communiqués de presse - Transition énergétique

    Communiqués de presse: Sigmar Gabriel : La transition énergétique - Nous allons y arriver!

    Ouvre vue détaillée
Installations solaires / Énergies renouvelables ; Source : iStock.com/nullplus