Navigation

Hyperliens internes pour la navigation

Sujet - Navigation aérienne et spatiale

Aéronautique et aérospatiale

Introduction

Le secteur allemand de l’aéronautique et de l’aérospatiale est un moteur technologique et conjoncturel du pays. Il réunit presque toutes les hautes technologies de l’ère informatique : électronique, robotique, technique de mesure, de commande et de régulation et technique des matériaux. Les dépenses de l’industrie affectées à la recherche et au développement représentent 12 % du chiffre d’affaires total du secteur, ce qui correspond à un niveau très élevé.

Les innovations qui en résultent ont largement stimulé la construction d’ordinateurs et ont également des applications dans de nombreuses autres branches de l’industrie. Les systèmes radio mobiles, les systèmes de navigation pour véhicules automobiles, les retransmissions en direct de grands événements sportifs et politiques, les visioconférences avec des participants de pays lointains ou la recherche globale sur l’environnement et le climat ne seraient pas possibles sans les performances pionnières de ce secteur. L’aéronautique unit les continents, mais a aussi été le premier secteur des transports à s’engager en termes de durabilité au début de ce millénaire et à définir des objectifs concrets de protection du climat (ACARE 2020). L’aérospatiale fournit de nouvelles informations sur la Terre et l’univers, ouvre de nouvelles applications techniques, permet de nouveaux services, encourage la coopération internationale et améliore les possibilités de la politique de paix et de désarmement au-delà de l’Europe. Bien qu’elle représente un secteur industriel relativement restreint, l’industrie allemande de l’aéronautique et de l’aérospatiale revêt ainsi une grande importance stratégique.

Cela est valable pour tous les domaines de ce secteur d’avenir :

Aéronautique

Comme de nombreuses autres branches industrielles, l’aéronautique connaît des cycles d’innovation de plus en plus courts et des exigences croissantes en matière de rentabilité et de compatibilité environnementale des produits. Afin d’encourager durablement la compétitivité technologique de l’industrie aéronautique allemande, le BMWi, dans ces conditions, apporte son soutien à ce secteur par un programme de recherche aéronautique autonome et par le programme pour les équipementiers aéronautiques.

Aviation civile

Airbus est et reste un important générateur d’impulsions pour l’industrie aéronautique européenne, et donc aussi allemande. Grâce à la collaboration étroite entre l’industrie et la politique et conjointement avec ses partenaires européens, ce constructeur d’avions européen s’est établi durablement sur un pied d’égalité avec Boeing. Ces dernières années, Airbus a pu obtenir d’excellents résultats au niveau des commandes et des livraisons, le carnet de commandes assure 7 à 8 années de travail.

Aérospatiale

À la différence du secteur de l’aéronautique très commercial, l’aérospatiale internationale dépend largement de stratégies nationales et des ressources budgétaires disponibles. La politique du gouvernement fédéral et sa contribution aux structures européennes revêtent par conséquent une importance cruciale pour l’aérospatiale allemande. Dans sa Stratégie High Tech 2020, le gouvernement fédéral a attaché une attention particulière à l’aérospatiale, qui constitue une technologie clé essentielle dans ce cadre.  En effet, les technologies aérospatiales sont des instruments importants pour la société industrielle et de l’information moderne.

Le BMWi en tant qu’interlocuteur

Que fait le BMWi pour l’aéronautique et l’aérospatiale?

Le BMWi répond de la recherche aéronautique et aérospatiale au gouvernement fédéral et s’engage en faveur d’une politique interministérielle cohérente en matière d’aéronautique et d’aérospatiale. En sa qualité de coordinatrice du gouvernement fédéral pour l’aéronautique et l’aérospatiale, la secrétaire d’État parlementaire Mme Brigitte Zypries est responsable des intérêts et des perspectives de ce secteur stratégique.

Promotion de la recherche: le programme de recherche aéronautique du gouvernement fédéral

Tradition de la promotion: depuis 1995, le gouvernement fédéral encourage la recherche et le développement technologique dans le secteur de l’aéronautique et de l’aérospatiale par le programme de recherche aéronautique (LuFo). La 5e version de ce programme est essentiellement axée sur le renforcement du secteur en tant que premier marché de l’industrie 4.0 et sur le développement de nouveaux produits numériques.

Facilitation du financement: le programme pour les équipementiers aéronautiques

Afin de renforcer l’industrie équipementière aéronautique et de pérenniser son rôle de pionnière technologique, le BMWi accorde un soutien partiel aux projets de développement sous la forme de prêts. Cette solution limite les risques liés au développement et accroît la sécurité financière. Informations complémentaires.

Renforcement de la coopération internationale et de l’interconnexion

Le BMWi participe à l’aménagement du cadre international de la recherche, du développement et des exportations dans le secteur de l’aéronautique et de l’aérospatiale et coopère, à cet effet, au sein d’instances nationales, européennes et internationales. Il appuie en outre les intérêts de l’industrie aéronautique allemande dans des programmes-cadres européens de recherche tels que, par exemple, Clean Sky, SESAR, Horizon 2020.

Promotion de la recherche au Centre aérospatial allemand

Les domaines de la recherche aéronautique et aérospatiale du Centre aérospatial allemand bénéficient d’aides institutionnelles d’un montant supérieur à quelque 200 millions d’euros par an.

Aide aux activités aérospatiales de l’Allemagne

Par le biais de son affiliation à l’Agence Spatiale Européenne (ESA), le BMWi appuie le programme national pour l’espace et l’innovation et met à disposition, à cet effet, des aides d’un montant annuel d’environ un milliard d’euros.

Un secteur prioritaire

Le développement de l’aéronautique et de l’aérospatiale en Allemagne


L’industrie allemande de l’aéronautique et de l’aérospatiale a connu une très bonne évolution au cours de l’exercice 2015 écoulé. Les principaux indicateurs économiques ont pu s’améliorer.

Considéré dans son ensemble, le secteur de l’industrie allemande de l’aéronautique et de l’aérospatiale a pu augmenter son chiffre d’affaires de 8 % en 2015, le chiffre d’affaires global passant ainsi à 34,7 milliards d’euros (2014 : 32,1 milliards d’euros). Ainsi, la tendance positive se poursuit. Le nombre total de salariés a légèrement augmenté de 1 %, passant à 106 800 personnes occupées dans le secteur de l’aéronautique et de l’aérospatiale (année précédente : 105 700).

Par ailleurs, l’aviation civile est la principale branche du secteur. L’augmentation globale des commandes et des livraisons a entraîné une croissance du chiffre d’affaires d’environ 11 %, celui-ci passant à 25,3 milliards d’euros. Le personnel a augmenté de 1 %. Cette branche occupe 75 000 personnes.

En 2015, les équipementiers civils ont enregistré un taux de croissance de 8,5 %, de sorte que le chiffre d’affaires est passé à 10,6 milliards d’euros (année précédente : 9,83 milliards d’euros).

L’aviation militaire, de son côté, a vu son chiffre d’affaires se stabiliser (+ 3 %). Il est passé à 6,8 milliards d’euros. Le nombre de salariés est passé à 23 000 (+ 1 %).

Comme l’année précédente, le chiffre d’affaires de l’aérospatiale a atteint 2,5 milliards d’euros ; le nombre de salariés s’est également maintenu à 8 500 personnes.

Les dépenses de l’industrie pour la recherche et le développement se maintiennent à un niveau très élevé. Elles représentent un volume de 4,2 milliards d’euros, soit 12 % du chiffre d’affaires du secteur.

Les perspectives de croissance et d’emploi dans le secteur sont favorables, surtout à moyen et à long terme, et des instruments d’aide fiables assurent la sécurité en matière de planification. Des prévisions globales de marché selon lesquelles les besoins mondiaux en avions doubleront dans l’hypothèse d’une croissance annuelle moyenne d’environ 5 % permettent aux constructeurs d’avions civils et à leurs équipementiers d’envisager un bon niveau d’activité.

Les exportations se sont élevées à 70 % du chiffre d’affaires total du secteur.

DLR

Le Centre aérospatial allemand

Le Centre aérospatial allemand (Deutsches Zentrum für Luft- und Raumfahrt, DLR) est le centre de recherche allemand sur l’aéronautique et l’aérospatiale. Ses travaux de recherche et de développement, menés dans les domaines de l’aéronautique et de l’aérospatiale, mais aussi de l’énergie, des transports et de la sécurité, sont intégrés à des projets de coopération nationale et internationale.

Il explore la Terre et le système solaire et fournit des connaissances utiles à la préservation de l’environnement. Ses activités vont de la recherche fondamentale au développement de produits d’avenir. Le Centre exploite de grandes installations de recherche pour de propres projets et en tant que prestataire de services pour des partenaires des milieux économiques. Par ailleurs, il encourage la relève scientifique, conseille les politiciens et constitue un moteur pour les régions d’accueil de ses 16 sites.

Le Centre aérospatial allemand (Deutsches Zentrum für Luft- und Raumfahrt e.V., DLR) participe doublement à la mise en œuvre de la politique allemande en matière d’aérospatiale : d’une part, l’équipe de gestion aérospatiale du Centre, qui agit pour le gouvernement fédéral, est compétente pour la planification et la réalisation des activités aérospatiales de l’Allemagne au niveau national et européen. D’autre part, les activités du Centre en tant qu’institution de recherche et membre de la communauté Helmholtz vont de la recherche fondamentale au développement d’applications et de produits d’avenir innovants, y compris dans le domaine de l’aéronautique et de l’aérospatiale.

Rotor blades; Source: DLR, CC-BY 3.0