Le kilowattheure le plus avantageux et le moins polluant est celui que nous ne consommons pas. Et plus notre attitude envers l'électricité et la chaleur est consciente et efficace, moins nous devons produire. Ce principe permet de réaliser des économies financières tout en augmentant la sécurité de l'approvisionnement et en contribuant à la réalisation de nos objectifs climatiques. L'efficacité énergétique constitue ainsi le deuxième pilier de la transition énergétique, à côté du développement des énergies de sources renouvelables. Notre objectif est d'abaisser de 20 % la consommation d'énergie primaire d'ici à l'année 2020 en comparaison avec 2008 et de la réduire de moitié à l'horizon 2050.

Afin d'atteindre cet objectif, le gouvernement fédéral a mis en route, le 3 décembre 2014, une stratégie globale : le Plan d'action national pour l'efficacité énergétique (Nationaler Aktionsplan Energieeffizienz, NAPE). Toutes les mesures de ce plan obéissent à un principe commun : « informer - promouvoir - exiger ».

Pourquoi l'efficacité énergétique revêt-elle une telle importance ?

Les investissements dans l'efficacité énergétique sont utiles non seulement à l'environnement, mais aussi sur le plan économique. Ils permettent aux citoyens de réaliser des économies financières à long terme. Ainsi, les rendements des investissements dans l'efficacité énergétique sont généralement supérieurs à ceux des placements sur le marché des capitaux. Par ailleurs, une meilleure efficacité énergétique rend notre économie plus compétitive au niveau international. En effet, qui consomme moins de ressources et produit moins d'émissions, s'assure un avantage en termes de coûts. En outre, une consommation économe d'énergie encourage de nouveaux modèles d'entreprise ainsi que des technologies et des services innovants qui constituent un atout pour l'économie allemande sur les marchés internationaux.

Informer - promouvoir - exiger

Communes, entreprises ou consommateurs : le Plan d'action national pour l'efficacité énergétique entend encourager tous les acteurs de la société à une consommation économe d'énergie. En effet, l'efficacité énergétique est une tâche qui concerne l'ensemble de la société. Mais les citoyens, les entreprises et les communes ne sauraient adopter un comportement utile en termes d'efficacité énergétique qu'à condition de connaître concrètement leurs potentiels d'économie. Aussi le Plan d'action national pour l'efficacité énergétique se concentre-t-il notamment sur le développement de l'offre d'information et de conseil. La promotion ciblée et innovante d'investissements dans l'efficacité constitue un autre axe prioritaire. Outre l'aide fiscale aux mesures visant à améliorer la performance énergétique des bâtiments résidentiels et les amortissements exceptionnels pour véhicules électriques à usage professionnel, le Plan d'action national pour l'efficacité énergétique prévoit également, par exemple, un nouveau modèle d'appels d'offres. Le troisième principe du plan consiste à « exiger ». Le plan d'action engage les grandes entreprises à procéder à des audits énergétiques et établit des normes applicables aux nouvelles installations et constructions. Les entreprises doivent en outre définir, sous leur propre responsabilité, des objectifs d'efficacité communs dans jusqu'à 500 réseaux d'efficacité énergétique et mettre en œuvre ces objectifs au sein de leur réseau respectif.

Les mesures du plan s'inscrivent sur le court, le moyen et le long terme. Le plan d'action prévoit des mesures immédiates qui seront opérantes dès 2015 ainsi que des processus de travail supplémentaires pour le reste de la législature.

La plateforme « Efficacité énergétique » : Concentration sur un dialogue commun

Les mesures de l'État ne sauraient toutefois suffire pour obtenir une augmentation de l'efficacité énergétique. Le ministère fédéral de l'Économie et de l'Énergie a par conséquent mis en place la plateforme « Efficacité énergétique » afin de développer des solutions communes avec les parties prenantes impliquées issues des milieux économiques et scientifiques ainsi que de la société civile, les départements ministériels concernés et les Länder, et d'en discuter avec eux.

La plateforme « Efficacité énergétique » accompagne le développement du plan d'action national pour l'efficacité énergétique. Les propositions de mesures des participants sont directement intégrées aux débats sur le plan d'action national pour l'efficacité énergétique. La mise en œuvre du plan d'action national pour l'efficacité énergétique doit également être accompagnée par la plateforme.
Les membres de la plateforme « Efficacité énergétique » se sont réunis pour la première fois le 10 juillet 2014.